Taxe GAFA

Depuis quelques mois, on entend parler de la taxe GAFA dans l’économie EuropĂ©enne mais Ă©galement dans les magazines comme « le monde ». Elle concerne les entreprises du numĂ©rique en France et en Europe. Un projet de loi au niveau EuropĂ©en a Ă©tĂ© engagĂ©. Cependant, faute d’accord, la France a souhaitĂ© faire cavalier seul et lancer son propre projet de loi. Le Parlement français a adoptĂ© cette nouvelle loi le 11 juillet 2019. Mais quelles sont les consĂ©quences de cette nouvelle taxation sur les vendeurs qui ont dĂ©veloppĂ© leur business sur Amazon ?

Ainsi, voici le sommaire de cet article :

Taxe GAFA : Qu’est-ce-que c’est exactement ?

DĂ©finition de la taxe GAFA

Tout d’abord, quelle est la definition de ce nom barbare que le gouvernement nous a encore trouvé ? Ainsi, ils ne sont pas allĂ©s bien loin pour le trouver ! En effet, il s’agit d’un acronyme qui reprend les premiĂšres lettres des grandes multinationales qui gouvernent notre Ă©conomie mondiale : Google, Apple, Facebook et Amazon.

Ensuite, la taxe GAFA a pour vocation de taxer les gĂ©ants Ă©conomiques du numĂ©rique qui ont leurs siĂšges sociaux dans des paradis fiscaux comme le Luxembourg ou encore l’Irlande. Aussi, elles bĂ©nĂ©ficient d’une fiscalitĂ© avantageuse dans ces pays. De plus, leurs activitĂ©s sur la toile gĂ©nĂšrent des milliards de chiffre d’affaires. Et, alors qu’elles dĂ©gagent des profits sur le « dos » des internautes elles ne reversent pas autant d’impĂŽt sur les sociĂ©tĂ©s que les entreprises dont le siĂšge social est implantĂ© dans le pays concernĂ©.

siĂšges sociaux

Pour te donner un exemple concret, lorsqu’un internaute français voit une publicitĂ© sur le moteur de recherche Google, l’annonceur Ă  l’origine de cette publicitĂ© est taxĂ© Ă  12,5% de son chiffre d’affaires en Irlande contre 33,33% en France en 2018. Et cela, parce que l’entreprise est localisĂ©e physiquement en Irlande alors que la source du profit est basĂ©e en France !

Aussi, pour contrer cette Ă©vasion fiscale, et obtenir une justice fiscale, les grands penseurs de notre Ă©conomie europĂ©enne ont dĂ©cidĂ© de mettre en place une taxe de 3% sur le chiffre d’affaire de ces entreprises. Le but du conseil des ministres europĂ©ens est de pĂ©naliser les entreprises numĂ©riques.

Quelles sont les entreprises impactées par la taxe GAFA

 

PremiĂšrement, il faut savoir que toutes les entreprises ne sont pas soumises Ă  cette nouvelle rĂ©glementation. En effet, seules celles dont les chiffres d’affaires annuels sont supĂ©rieurs Ă  750 millions d’euros au niveau mondial et 25 millions d’euros en France sont concernĂ©es. De plus, le taux de 3% est calculĂ© sur le chiffre d’affaire rĂ©alisĂ© en France.

Ensuite, les entreprises doivent avoir l’une des activitĂ©s suivantes :

  • La publicitĂ© en ligne
  • Vente de biens et de services numĂ©riques
  • Revente de donnĂ©es personnelles

Aujourd’hui, on ressence 27 entreprises, dont 4 entreprises françaises dans la liste des firmes impactĂ©es. Voici le listing complet : Alibaba, Amazon, Ebay, Apple, Groupon, Google, Schibsted, Rakuten, Zalando, Wish, Amadeus, Booking, Expedia, Axel Springer, Match.com, Recruit, Randstad, Sabre, Travelport, Tripadvisor, Uber, Wolrdwide, Criteo, Facebook, Twitter, Verizon. On comptabilise Ă©galement Microsoft lorsqu’on parle de la taxe GAFAM.

chiffre d'affaire

Le vote du Parlement français adopte la taxe GAFA le 11 juillet 2019

 

Le projet EuropĂ©en ayant Ă©chouĂ©, la France qui s’est senti lĂ©sĂ©e a souhaitĂ© faire cavalier seul. En effet, Bruno Le maire, notre ministre de l’économie et des finances a initiĂ©e la proposition de loi sur cette nouvelle taxe au mois de mars. Voici l’explication de ce texte soumis au vote du Parlement et a Ă©tĂ© adoptĂ© le 11 juillet 2019.

De plus, cette dĂ©cision serait rĂ©troactive. En effet, le chiffre d’affaire Ă  prendre en compte pour le calcul de la taxe est celui rĂ©alisĂ© depuis le 1er janvier 2019. Ce nouvel impĂŽt pourrait rapporter au gouvernement français la modique somme de 500 millions d’euros par an.

La dĂ©cision du gĂ©ant Amazon pour minimiser l’impact sur son chiffre d’affaires

Amazon contrattaque face Ă  cette nouvelle taxation

Evidemment, il ne faut pas compter sur les grandes entreprises pour absorber la baisse de leurs marges suite Ă  cette dĂ©cision de l’AssemblĂ©e Nationale. Aussi, nous savons d’ores et dĂ©jĂ  que Amazon va contre-attaquer. En effet, Ă  compter du 1er octobre 2019, Amazon augmente ses frais de mise en vente de 3%. En conclusion, c’est les vendeurs qui vont supporter financiĂšrement cet impĂŽt alors qu’il Ă©tait censĂ© pĂ©naliser les grands manitous du e-commerce.

En fait, comme d’habitude l’était français met en place des choses pour punir les grandes sociĂ©tĂ©s et se sont les PME ou TPE qui en subissent les consĂ©quences. Puis, au bout de la chaĂźne, se sont les contribuables qui achĂštent en ligne qui seront pĂ©naliser.

taxe GAFA

ConcrÚtement quelle est la répercussion sur les vendeurs

 

Enfin, parlons chiffres pour rendre tout cela plus concret à tes yeux. Voici deux exemples :

  • Pour un produit dont les frais de mise en vente sont de 15% HT, Ă  compter du 01/10/2019, les frais seront de 15,45%
  • Si ton produit est en vente Ă  20€ TTC, les frais de 15% reprĂ©sente 3€. A compter du 01/10/2019, les frais reprĂ©senteront 3,09€

La meilleure solution pour les vendeurs Amazon

Un argument supplémentaire pour se positionner en victime

 

Tout d’abord, je sais que certaines personnes en profiteront pour avancer un argumentaire supplĂ©mentaire et se positionner en victime face Ă  la possibilitĂ© de devenir son propre patron et lancer son business dans le e-commerce. Dans la vie tout n’est pas toujours blanc ou noir. Effectivement, si on cherche des excuses, on en trouve. Il y a des champions du monde pour ça. Aussi, le business dans le e-commerce tend Ă  se complexifier de plus en plus. C’est pourquoi, c’est maintenant qu’il faut passer Ă  l’action !

Dédramatiser les conséquences de la taxe GAFA

 

Ensuite, une fois le choc de la nouvelle encaissĂ© il est important de dĂ©dramatiser la situation. En effet, il faut analyser concrĂštement l’impact sur nos rĂ©sultats financiers. Si on reprend mon exemple du produit Ă  20€ TTC, les consĂ©quences financiĂšres sont Ă  relativiser. Cela reprĂ©sente quelques centimes d’euros. Tu serais salariĂ©, tu n’aurais pas le choix que de subir les augmentations de charges sociales sur ton petit salaire.

impĂŽts

S’adapter à la taxe GAFA et aller de l’avant

 

Enfin, l’important est de rebondir et de s’adapter Ă  la situation et cette nouvelle imposition. En effet, on n’a pas le choix et il faut aller de l’avant et trouver des solutions pour compenser cette nouvelle taxe. Par exemple, tu peux faire le choix de rĂ©percuter les 3% sur le prix de vente ou non en fonction de ton produit s’il est compĂ©titif ou non sur le marchĂ©. A toi de mettre en place des actions pour solutionner ce faux problĂšme !

N’hĂ©sites pas Ă  me mettre en commentaire ton avis concernant cette fameuse taxe GAFA. C’est quoi pour toi la meilleure solution ?