Comment quitter la rat race ? - Formation Amazon FBA avec Olivier ALLAIN / A-Team

D’une façon générale, nous passons la première partie de notre vie à acquérir des connaissances dans le but d’obtenir des diplômes. Nous croyons, ou plutôt on nous fait croire, que c’est le meilleur moyen de trouver plus facilement du travail après les études. Dès notre plus jeune âge, nous nous fixons comme objectif de « trouver un jour du travail ». Une fois les études terminées, nous nous battons les uns contre les autres pour que les entreprises nous recrutent.
Ainsi, le salariat devient le but de toute une vie, une vie préétablie qui nous met dans cette fameuse rat race.

En étant recruté et bien rémunéré tous les mois, nous pensons avoir réussi. Nous continuons alors de consacrer tous nos efforts à cette entreprise qui nous paie. Mais au final, cela ne nous épanouie pas vraiment.
La preuve : le stress au travail est devenu un véritable fléau. Comment sortir de la rat race ? Découvrez nos conseils !

quitter la rat race

Qu’est-ce que la rat race ?

Rat race est une expression anglophone que l’on peut tout simplement traduire par course des rats. Elle a vu le jour aux Etats-Unis au cours des années 1950 en faisant référence aux rats prisonniers de leur cage.
Ainsi, les pauvres rongeurs courraient de toute leurs forces dans leur roue avec l’espoir de s’échapper mais rien n’y faisait ! Leurs efforts ne payaient pas ! Même en dépensant toute leur énergie, ils restaient bloqués dans leur cage. C’est un peu ce qui arrive aux salariés !

Selon le baromètre Endered-Ipsos, 63% des Français travaillent juste par nécessité.

Un salarié se trouve dans la rat race lorsqu’il se sent obligé de travailler toujours plus dur pour arrondir les fins de mois et garder un train de vie plus ou moins confortable.
Cependant, son poste ne le passionne pas mais il s’obstine à le garder pour éviter le chômage et pour pouvoir s’offrir des choses. Et le comble est certaines de ces choses sont nécessaires pour travailler.

Par exemple, il travaille dur afin de s’acheter une voiture pour aller au bureau. Cet engrenage illustre très bien la rat race. Au bout du compte, nous travaillons pour travailler. Cela peut nous plonger dans le stress, la dépression ou le burn-out.
La société nous pousse à façonner notre identité en fonction du travail, du statut social et de la consommation. Par conséquent, nous subissons notre vie et mettons ainsi en péril notre bien-être. Pour résumer la situation, le salarié est content de son travail et de ses fiches de paies mensuelles.
Or, il dépense tout son salaire dans les factures, les dépenses quotidiennes, les impôts et les petits plaisirs qu’il s’offre de temps à autre. S’il parvient à faire des économies, c’est pour les vacances d’été.

Résultat : il n’avance pas d’un iota. La bonne nouvelle est que tout le monde peut quitter la rat race en s’armant d’audace et de confiance en soi, entre autres.

 

Les causes de la rat race

C’est notre mode de vie dans son ensemble qui nous pousse dans ces rouages du conformisme.

Voici les éléments qui, d’une certaine manière, nous forcent à entrer dans ce cercle vicieux :

Nous :

  • Devons travailler dur à l’école pour dénicher un bon travail plus tard.

  • Consommons à outrance sans distinguer l’utile de l’agréable.

  • Contractons des crédits pour l’achat d’une maison, d’une voiture, etc., et nous nous persuadons qu’il s’agit d’investissements lucratifs alors que nous finissons endettés.

  • Passons notre vie à courir après le temps dans le but de gagner du temps, ce qui est à la fois absurde et stressant.

  • Distrayons en regardant la télévision et en surfant sur internet.

  • Mettons tout ceci de côté pendant 5 semaines de vacances par an avant de tout reprendre.

  • Quémandons des augmentations salariales pour pouvoir consommer plus.

  • Avons besoin de montrer aux autres que nous avons réussi dans la vie (avec une belle maison, une belle voiture, de beaux vêtements, un train de vie qui incite à toujours consommer davantage).

  • Gardons ces mêmes habitudes en pensant qu’elles symbolisent déjà la réussite.

  • Rêvons de la retraite pour pouvoir enfin nous reposer.

Ce sont donc les composant de la rat race. Afin de t’en sortir une bonne fois pour toutes, il faut changer ta notion de la réussite et tout mettre en œuvre pour atteindre la liberté financière. Comme tu t’en doutes déjà, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Peut-on s’épanouir dans la rat race ?

Travailler pour joindre les deux bouts et s’accorder quelques petits plaisirs par-ci par-là, c’est frustrant ! C’est un univers régi par des obligations et des contraintes en tout genre. Alors, comment peut-on s’épanouir dans des conditions pareilles ? Pourtant, il existe des personnes qui s’y sentent bien. Elles parviennent même à évoluer dans la rat race. Pour ce faire, elles évitent quelques-unes des causes mentionnées ci-dessus. Par exemple, elles contrôlent bien leur consommation et parviennent à s’acheter des biens importants comme une maison sans avoir à s’endetter. Mais souvent, cela prend du temps.

Pour la plupart des gens, la rat race est tout sauf épanouissante. Leur travail les stresse tellement qu’ils finissent par presque vénérer le weekend et les jours de congé. Ce n’est pas pour rien si les recruteurs exigent souvent la résistance à la pression chez les chercheurs d’emploi. Pour pouvoir t’épanouir en tant que salarié, il faut trouver un poste bien rémunéré qui te passionne vraiment et qui te permet de t’affirmer. Mais peu de personnes ont cette chance. En général, les salariés travaillent par contrainte financière et pour se plier au conformisme social. Si tu en fais partie, penses à quitter la rat race pour ton propre bien.

Cependant, il y a des contre exemples comme mon ami Benjamin qui a boulot de rêve.

Les meilleurs conseils pour quitter la rat race

Retrouver la confiance en soi

Très souvent, les étudiants nourrissent de grands espoirs concernant leur avenir professionnel. Ils sont persuadés qu’en travaillant dur pour obtenir un diplôme supérieur, ils auront un emploi qui les mèneront vers la réussite. Une fois le diplôme en poche, ils sont confiants et croient pouvoir bâtir une belle carrière en se faisant recruter au sein d’une entreprise de renom.

Mais ils tombent très vite de haut. Ce genre d’entreprise favorise généralement les candidats expérimentés. Les jeunes diplômés doivent souvent se contenter d’un poste qui ne leur correspond pas juste pour avoir de l’expérience et éviter le chômage qui reste le symbole ultime de l’échec aux yeux de la société.

Mais même avec de l’expérience, le monde du salariat laisse peu de place au bien-être et à l’indépendance financière. Les salariés déploient tous leurs efforts pour vivre « comme tout le monde ». Ils finissent donc par penser que c’est normal, ou pire encore, qu’ils ont déjà de la chance d’avoir un travail. Pour sortir de la rat race, il faut enlever ce genre de pensée de ta tête.

Retrouve cette confiance que tu avais en toi lorsque tu venais d’avoir ton diplôme. Cherche un moyen de faire revenir cette assurance que le salariat t’a prise ! La rat race n’est pas une fatalité, tu peux t’en sortir mais à condition de croire que tu peux y arriver. Dis-toi que tu mérites de dépenser tes efforts dans un travail qui te plaît et qui t’apporte plus qu’aux autres.

quitter la rat race

Fuir la normalité

Faire comment tout le monde, c’est s’assurer d’avoir les mêmes résultats que les autres !
Le problème est que dans l’ensemble c’est pas glorieux…

L’objectif de sortir de la rat race est de pouvoir vivre une vie passionnante et extraordinaire. Oublie donc le style de vie ordinaire qui te pousse à faire des choses dites normales.

Aujourd’hui, il est normal de faire des études pour trouver ensuite du travail. Une fois dans le monde professionnel, la normalité te dicte de travailler sans relâche 5 jours sur 7, voire plus, et te changer les idées dans une belle destination seulement quelques semaines par an. Tout est prévu à l’avance et tout monde suit le même parcours.

La rat Race te bloque !

La rat race te bloque dans une routine où tout est cadré, où tu penses avoir le contrôle alors que c’est loin d’être le cas. C’est un environnement rempli de contraintes. Tu dois arriver sur ton lieu de travail à une heure fixée par d’autres personnes. Et tu ne peux pas non plus rentrer à l’heure que tu veux. On te confie des responsabilités qui, lorsque bien remplies, fait gonfler le chiffre d’affaires de l’entreprise et non ton compte en banque.

Ton employeur te récompense avec une prime et tu t’en contentes. Et si tu sortais de cette normalité pour être libre et accéder à de nouvelles opportunités ? En usant de tes talents, de tes compétences et de ton expérience, tu te créeras un monde extraordinaire où lundi n’est plus source de grand stress.

Mieux gérer son argent pour sortir de la rat race

Tu sais maintenant que pour quitter la rat race, il faut trouver une issue à la vie monotone et toute tracée du salarié. L’ultime but est d’acquérir une liberté financière et tu verras que c’est aussi bon pour le moral et le bien-être.

Mais qu’est-ce que cela implique en pratique ?

Tu ne peux pas quitter ton travail du jour au lendemain sous prétexte que tu souhaites devenir financièrement indépendant. Il faut d’abord bâtir un fond d’investissement. Commence à lister les dépenses obligatoires (nourriture, loyer, eau, électricité, carburant, etc.).

Ne jette pas ton argent dans des choses inutiles juste pour te faire plaisir, et encore moins pour montrer aux autres que tu es riche. Dis-toi que tu pourras les acheter sans mettre en péril tes économies une fois sorti de la rat race.

Pour le moment, concentre-toi sur la construction de ton fond d’investissement en économisant au moins 10% de tes revenus tous les mois. Prévois une somme à part pour les imprévus car ces 10% (voire plus si possible) ne peuvent pas être dépensés si tu veux atteindre ton objectif au plus vite. Ils servent à augmenter ton capital et rien d’autre !

Choisir un projet passionnant

Même si l’indépendance financière reste le principal objectif en quittant la rat race, gagner un maximum d’argent ne peut pas être ton unique motivation. Ce n’est pas parce que l’homme d’affaires de ta ville s’est enrichi dans l’hôtellerie, par exemple, que tu vas également t’y mettre. Si tu veux réussir, tu dois entreprendre un projet que te tiens à cœur. Rappelle-toi de la raison qui t’as poussé à choisir ta filière à l’université. D’ailleurs, si tu as déjà le diplôme, c’est que tu es à la fois passionné et compétent pour cette filière en particulier. Suis seulement cette voie !

Mais pas obligatoirement…

Mais ce peut également être une toute autre passion. Le plus important est de faire quelque chose que tu aimes. Autrement, tu te trouveras dans une nouvelle forme de rat race. Fais de ta vie ton business et de ton business ta vie. Tu auras alors l’impression de t’amuser même lorsque tu devras travailler dur et relever de gros défis. Investis dans une vie qui te convient, celle dont tu as toujours rêvé d’avoir. Consacre ton temps et ton énergie dans des sujets qui te passionnent. C’est la meilleure façon de réussir sur le long terme et d’éviter de perdre ta motivation en cours de route.

Travailler à son compte

 Tu l’as certainement compris, quitter la rat race, c’est quitter le salariat pour devenir ton propre patron. Premièrement, prend du recul et admets à toi-même que tu n’as pas vraiment choisi cette vie. D’une certaine manière, c’est la société et l’envie de conformité qui t’y ont poussé. Ce que tu veux, c’est être libre sur plan financier, n’est-ce pas ? Ce n’est pas en travaillant au profit d’une autre personne que tu y parviendras. À leurs débuts, tous les entrepreneurs ont eu l’audace d’investir dans un nouveau projet bien étudié. Toi aussi, tu peux suivre leur exemple.

Ce conseil s’adresse même aux jeunes travailleurs car aucun diplôme et aucune expérience n’est requis pour accéder à la liberté financière. Tout est question d’audace, de confiance en soi, de méthodologie, de talent, de compétence et de persévérance. Quitter la rat race revient à suivre tes propres opinions et ne plus rester soumis à des paies mensuelles. En travaillant à ton compte, chaque effort que tu fourniras sera rémunéré. Tu n’attendras pas la fin du mois pour bénéficier de ton dû.

Pour ma part, c’est la vente sur Amazon qui m’a permis de ne jamais entrer dans la rat race.